Home Des Vues Mutriku, village du pays Basque

Mutriku, village du pays Basque

53
SHARE
Mutriku, village du pays Basque
Photo by Pixabay.com

Je suis toujours surpris quand je vois l’océan Atlantique sans une seule vague. Lors de ma dernière excursion au Pays Basque Sud, j’ai du forcer un petit peu pour trouver des vagues, et quand j’en ai trouvé, il n’y avait vraiment pas de quoi avoir peur. C’est bizarre de voir l’océan plat comme une flaque d’eau, tout calme et sans une ride pour déformer la surface. C’est pas tous les jours comme ça, au Pays Basque…..

Les maisons du vieux quartier de Mutriku sont pleines de charme.

Superbes maisons, avec vue sur le port et l’océan. Le village de Mutriku est très pentu, et ce qu’il y a d’appréciable, ce sont les ascenseurs externes, situés à l’air libre et en plein milieu du village. C’est quoi un ascenseur externe ? C’est un ascenseur qui vous amène d’une rue à l’autre, tout simplement. Au premier abord, ces ascenseurs plantés au milieu de nulle part ont l’air un peu étranges, mais quand on connait le village et que l’on s’y est cassé les jambes à force de monter des escaliers, on les trouve vite nécessaires . Si vous passez à Mutriku, essayez de monter à pied du port jusqu’au sommet du village et vous comprendrez ce que je veux dire.

C’est vallonné, le Pays basque, et c’est le moins que l’on puisse dire. Tout le long de ce littoral, les routes sont assez cocasses. Si vous vous déplacez dans le coin, ne vous fiez pas trop aux cartes ou à votre GPS. Pour parcourir 30 kilomètres, cela peut prendre une bonne heure, et encore quand tout va bien, c’est à dire hors saison, quand il n’y a pas encore trop de touristes.

En dehors du vieux village, s’ il y a un truc que j’ai vraiment adoré à Mutriku, c’est le port. Le port de Mutriku vaut le déplacement car le site est vraiment superbe.

Sur le quai à droite il y a une petite boutique qui vend du poisson pêché à Mutriku. Il n’y a pas beaucoup de choix mais le poisson est parfait et super frais. Au milieu du port, il y a un petit musée que je n’ai pas visité et un restaurant. Le restaurant a l’air sympa, et quand la télévision ne tourne pas à 180 décibels pour diffuser un match de l’ Athletic Club de Bilbao, l’endroit est parfait pour regarder la vie du port.

Sur la gauche du port, il y a 2 piscines naturelles. Enfin, j’appelle ça des piscines naturelles, mais il faudrait plutôt dire « des piscines naturelles d’eau de mer ». J’adore ça, les piscines d’eau de mer. J’aime bien l’idée et j’aime bien le fonctionnement de la piscine.

Je vais vous expliquer le fonctionnement d’une piscine naturelle d’eau de mer. A marée haute, l’océan passe par dessus le parapet en béton et remplit la piscine. A marée basse, l’eau reste coincée par le même parapet et ça y est, la piscine d’eau de mer est prête à fonctionner. Donc à marée basse, les baigneurs peuvent utiliser un espace protégé pour se baigner. L’eau de la piscine est renouvelée régulièrement, donc il n’y a pas besoin de mettre de chlore ou je ne sais quelle saloperie pour désinfecter l’eau. De plus, l’eau étant moins brassée à l’intérieur de la piscine, la température de l’eau de la piscine est légèrement supérieure à la température de l’eau de l’océan. Et au fond de la piscine, il y a du sable et même des petits poissons que l’on peut poursuivre à la nage pour les terroriser. C’est vraiment génial, la piscine naturelle d’eau de mer. Il faudrait en  construire partout.

A Leikeitio, le village voisin de Mutriku, il y a également une piscine d’eau de mer.

Pour ceux qui n’aiment pas les piscines, c’est aussi possible de se baigner dans le port, à côté des bateaux. A mon avis c’est interdit, mais il y a quand même des gens qui le font.

Près de la centrale électrique marémotrice, il y a un fond rocheux assez intéressant pour la chasse sous marine. J’ai discuté avec un chasseur sous-marin et j’ai vu que le coin méritait d’être visité.

En une sortie, le mec a attrapé 3 seiches, un poulpe et une rascasse. Joli tableau de chasse, et tout ça juste à côté du port.

Je sais pas s’ils ont des problèmes de pollution, à Mutriku, mais pour faire une si jolie pêche à quelques mètres du port, l’eau doit être de bonne qualité. D’ailleurs, il y a toujours des pêcheurs à la ligne, à Mutriku, jour et nuit. Je suppose que l’endroit doit être assez poissonneux.

Il y a un autre petit truc que j’ai bien aimé à Mutriku, ce sont les hangars de pêcheurs.

Ah tiens, j’ai failli oublier. Près de la centrale marémotrice, il y a un bassin d’aquaculture. Je sais pas s’il est en activité, mais j’ai trouvé curieux de le voir là, si près du port.