Home Des Vues Le musée de la pêche de Bermeo

Le musée de la pêche de Bermeo

91
SHARE
Le musée de la pêche de Bermeo
Photo by Pixabay.com

A Bermeo, il y a un musée de la pêche, et en tant que passionné de la pêche et des petits poissons, je ne pouvais pas le manquer. Je ne peux pas raconter en détail tout ce qui se trouve dans le musée, ce serait trop long et trop compliqué, mais je peux dire que les expositions valent le détour.

L’histoire de la pêche le long du littoral basque est racontée en détail. Le matériel de pêche, les techniques de pêche, les filets, les harpons, les bateaux, les fonds marins et l’étagement des différentes espèces de poissons, la fabrication des bateaux, le traitement du poisson par les conserveries, le fonctionnement d’une cofradia de pêcheur, les particularités du gouf de Capbreton et encore tout un tas de choses aussi passionnantes les unes que les autres.

Ce que j’ai le plus aimé, dans le musée, c’est l’histoire de la pêche à la baleine. J’ai toujours trouvé incroyable que des types embarqués sur des chaloupes de rien du tout puissent attraper des bestioles aussi énormes.

Les harpons sont toujours là, aujourd’hui, à moitié où complètement rouillés, sous les vitrines du musée. Vous savez ce que faisait une baleine quand elle se faisait harponner ? Et bien je vais vous montrer :

Des que la baleine est en vue, le tireur sur son embarcation plante un premier harpon près de la tête. La baleine qui vient d’être touchée, plonge aussitôt, on dit qu’elle « sonde ». Au moment ou elle plonge, le tireur plante un second harpon dans la queue, et à partir de ce moment, la baleine disparait pour un bon moment. Pendant ce temps, à la surface, les pêcheurs doivent calculer où la baleine va remonter et l’attendre à l’endroit supposé. Et des qu’elle remonte, les pêcheurs attaquent à nouveau jusqu’à la mort du bestiau.

Si vous avez l’occasion de visiter le musée de la pêche de Bermeo, ne le ratez surtout pas. Plein de choses à voir et à apprendre. Et en prime vous aurez une jolie vue sur le port et les falaises d’Ibarrangelu.