Home Des Vues Les moulins à marée et le moulin à marée du Berno

Les moulins à marée et le moulin à marée du Berno

61
SHARE
Les moulins à marée et le moulin à marée du Berno
Photo by Pixabay.com

C’est sur l’île d’Arz que j’ai vu pour la première fois de ma vie un moulin a marée. Faut dire que dans le Sud Ouest de la France, par exemple, les cotes ne se prêtent pas trop à l’édification d’un moulin. C’est pas sur les cotes landaises, par exemple, que l’on peut installer un moulin, sauf si c’est un moulin….à vent.

Le fonctionnement du moulin est très simple. A marée montante, l’océan, pénètre dans l’estuaire et vient remplir le bassin de retenue. Quand le bassin est suffisamment rempli et avant que la marée ne redescende, les portes du bassin de retenue se ferment. A marée basse, le meunier ouvre les portes du bassin de retenue et l’eau emprisonnée s’écoule dans l’estuaire en actionnant la roue du moulin. Et voila comment on fabrique de la farine avec du blé et une bonne marée.

Pour que le moulin puisse fonctionner, il faut que le bassin de retenue soit suffisamment rempli. Et pour que le bassin se remplisse, il faut que l’océan pénètre assez largement dans l’estuaire. Le fonctionnement du moulin est tributaire du coefficient de marée. Si le coefficient de marée n’est pas assez important, le bassin de retenue ne se remplit pas et le moulin ne peut pas fonctionner.

La réfection du moulin a été menée par Jean Bulot et une équipe de bénévole. Jean bulot, marin et écrivain, a été commandant de l’Abeille Flandres, le célèbre remorqueur de haute mer.

On voit bien comment une partie de l’estuaire est barré par la digue. Vous verrrez le bassin de rétention et l’estuaire qui donne sur l’océan. Pour remettre ce moulin en fonctionnement, le plus gros du travail a été de reconstruire la digue. Refaire un moulin, c’est une chose, mais refaire une longue digue, c’est vraiment un sacré travail.

Finalement, les ingénieurs qui construisent les usines marémotrices n’ont rien inventé. Il y a quelques siècles de cela, des petits malins qui habitaient le littoral avaient déjà compris comment l’on pouvait utiliser la force de la marée.

Un dernier truc. Ne pensez pas que le métier de meunier c’est un boulot tranquille où il suffit de jeter un peu de blé dans la meule avant d’aller faire la sieste. Le métier de meunier est assez dangereux, contrairement à ce que l’on pourrait croire. Chaque fois qu’il y a un endroit confiné et beaucoup de poussières en suspension, comme dans un moulin, le risque d’explosion est assez important et cela est déjà arrivé que des moulins soient détruits sous l’effet d’une explosion de poussière.